Les instruments du musée

Voici les instruments les plus intéressants que vous pourrez voir dans le musée.  

Les pianos


Clavicorde 

Adirondack StreamClavicorde à « cordes liées » 10 cordes, 25 notes ; parmi la dizaine de noms, c'est clavicorde qui a prévalu après le Manicordion, le Hackbrett, le Tympanon, le Dulcimer, etc.... l'instrument dérive du pasltérion égyptien ; d'abord mû par des baguettes feutrées ou peaussées, le clavier apparut vers 1450 ; c'est le véritable ancêtre du piano actuel, à cordes frappées, donc expressif ; les tangentes jouent le rôle des marteaux ; beaucoup plus tard (17°siècle) le clavicorde fut à cordes « libres » , une corde par note ; Bach préférait le clavicorde au clavecin, parce qu'expressif.


Piano Heinrich PAPE, (1789-1875)

"Facteur du Roi" année 1826, N° 3122, 6 octaves, mécanique à Piano Papebaïonnettes,   meuble en loupe d'orme. Ce très joli piano date approximativement de la période où Pape s'installa à son compte, après avoir quitté Erard, pour qui il a sans doute travaillé dans les années 1822 - 1824. Durant toute sa carrière, il  déposa de nombreux brevets améliorant la facture des pianos, droits ou à queue. Le système du "double échappement" est-il dû à Pape ou à son "employeur" du moment, Pierre Erard ?.... Pape mourut ruiné et dans le plus complet dénuement.


Adirondack Stream
Piano PLEYEL , année 1824 modèle droit, cordes droites parallèles 6 octaves, clavier de Chopin (Salle Chopin)
 

Ce modèle appelé « piano de Chopin » à cause de son clavier, de 6 octaves, a été fabriqué en très petit nombre, par Ignace Pleyel ; on voit le même à la Villa Valdemosa, à Majorque, où Chopin passa l'hiver 1838 avec George Sand. Une grande partie de l'ébénisterie est en acajou massif. La mécanique est articulée sur parchemin.

Adirondack Stream

Piano COLLARD and COLLARD, Londres, année 1900 modèle droit, cordes parallèle, basses tricordes, 7 octaves, pupitre articulé (Salle Liszt)

C'est l'un des premiers modèles anglais « fonte pleine » articulé, de très forte sonorité; remarquez le clavier à dièzes arrondis, typique de la facture anglaise de l'époque ; joli panneau de pupitre, gravé et décoré. La marque Collard avait la même réputation que Pleyel chez nous.



Adirondack StreamPiano DUPORT, Paris, année 1830 modèle droit, cordes obliques, 6 octaves 3/4, meuble style Napoléon III (Salle Liszt)

Ce petit piano « imitation ébène » était dans un vieux manoir en Ile de France, entouré de mobilier du même style. Le système mécanique est d'un brevet PAPE (1789-1875). Les marteaux du registre aigu sont garnis de peau de buffle, et non de feutre, afin de donner un son plus « raide » et plus puissant.


Adirondack Stream

Piano d’Alfred Cortot , PLEYEL, année 1935 Modèle SR2, clavier basculant n° 195776, 7 octaves 1/4 (Salle Liszt)

Ce modèle de 1 m 30 a succédé à l'Elite, plus petit. Le meuble est dans le style « Art Déco » des années 30. Mais l'instrument est de très grande qualité musicale. Cet exemplaire appartenait à Alfred Cortot, qui l'utilisait comme instrument de travail lors de ses tournées de concerts dans le Sud-Est.

Adirondack Stream
Piano ERARD, année 1900, cordes obliques 7 octaves ¼ (Salle Liszt)

C'est le plus grand modèle droit d'Erard, dont l'ébénisterie extrêmement soignée, en palissandre plaqué sur chêne, est d'une finition impeccable. Tout est d'origine dans cet instrument. L'arrière petit-fils de Sébastien Erard (Pierre-Sébastien) disait que son arrière grand-père garantissait ses pianos pour CENT ans... La preuve est là !.. Remarquez les consoles "feuille d'acanthe" en palissandre massif !



Adirondack Stream

Célesta MUSTEL, année 1860 (Salle Chopin)

Succédant à l'harmonica de verre du 18° siècle, le célesta, qui n'est autre chose qu'un métallophone à clavier, le remplaça avantageusement ; il est équipé d'un système mécanique assez proche de celui d'unAdirondack Stream piano à queue, et assez complexe étant donné l'exiguïté du meuble et la largeur des lames qui l'équipent. Le modèle exposé ici avait perdu une lame du médium, et la fabrication d'une lame nouvelle ne fut pas une mince affaire : trouver le métal adéquat, le travailler et l'adapter aux autres lames, l'accorder... 


Ce célesta de 4 octaves m'a donné beaucoup de travail, car une lame sonore du médium (le DO central) avait été perdue au cours d'un transport. Mustel ne fabriquant plus de célestas depuis au moins 60 ans, et Schiedmayer, seul fabricant mondial actuel ne s'occupant que de ses propres instruments, il m'a fallu... me renseigner, et trouver l'acier et le traitement (la trempe) adéquat pour obtenir le timbre et la puissance de la note à remplacer ! Trempe 120 degrés Brinel, perçage au Laser, charge en bronze, etc... Finalement, le résultat est satisfaisant. Système mécanique très sophistiqué, proche de celui d'un piano à queue.



Adirondack Stream

Baby Piano, 1925, matricule 13054 (Salle Liszt)


Ce mini piano porte bien son nom, car il ne comporte que quarante trois notes, en ordre non chromatique, et s’étalant sur trois octaves. Les marteaux sont feutrés dans le registre médium, et en bois dans l’aigu. Pas de clavier, car les notes sont commandées par les pointes du cylindre, partie très précise, en huit positions possibles. Donc huit morceaux différents, qui sont répertoriés ainsi :
  1. Valse, printemps d’amour
  2. Step, bonjour Paris
  3. La belote
  4. Scott, les promesses
  5. Valse, que les hommes sont heureux
  6. Step, Ah ! Madame
  7. Java, l’orchestre jouait
  8. Foxtrot, Jolie Monommé

La sonorité « piano » est imitée par l’interposition d’un feutre à céleste devant les cordes médium – aigu, qui peut s’enlever pour obtenir la sonorité « mandoline » plus brillante. Ce petit piano date des années 1925, matricule 13054, fabriqué à Nice par Jules Piano, il est équipé d’un cadre en fonte et d’un monnayeur qui prouve son utilisation commerciale, en « bistrot » ou restaurant. Il était donc soumis à l’impôt sur les appareils jouant des compositions musicales déjà protégées par la « SACEM » ; ci-dessous, autorisation datée de 1924, données à M. Aussaresses pour un instrument similaire, non précisé. L’intérêt artistique est mince, tant par la qualité sonore que par le choix des pièces, et reste purement chronologique dans la facture du piano. 

 



Les harmoniums

Adirondack Stream

Harmonicorde (harmonium + piano) DEBAIN, Paris, années 1850 Harmonium 4 jeux ½ + mécanique/sommier de piano monocorde (salle Chopin)
J'ignore le nom du constructeur de la partie piano, à notes monocordes, très ingénieusement adaptée à la partie harmonium; les sons obtenus par ce système sont particulièrement intéressants et rares. J'ai vu un instrument semblable (de marque différente) en Allemagne, à Trossingen.

Adirondack StreamHarmonium aspirant électrique FARFISA, année 1950 Modèle 4 jeux, 1 clavier, 5 octaves + pédalier 1 octave (Salle Constant Martin)

Ce sont seulement des harmoniums à système aspirant, les derniers exemplaires fabriqués pour Farfisa (Made in Japan ?) Son moins mordant que l'harmonium français à air pulsé. Les pompes à pied sont remplacées par une turbine électrique.

Adirondack Stream
Harmonium aspirant KASRIEL, année 1930 Modèle 2 jeux ½, 1 clavier, 5 octaves (Salle César Franck)
Copié sur le système américain du Story & Clarck; sons ronds et doux.


Adirondack Stream
Harmonium FARSISA, année 1950 Modèle 2 claviers, 8 jeux, 5 octaves (Salle Vierne Cattino)
Non encore restauré



Adirondack Stream
Harmonium CHAPELAIN, facteur d’orgue aux ANDELYS (Eure), année 1870 Modèle 1 clavier, 2 jeux 1/2, 5 octaves (fondée en 1855) (Salle César Franck)




Harmonium MUSTEL, année 1900 Modèle 1 clavier, 7 jeux, 5 octaves (Salle César Franck)Adirondack Stream
Modèles de 1900 (verni noir) et 1930 (chêne) 
Belle facture, ces deux modèles sont à peu près identiques, malgré leurs dates différentes.



Adirondack Stream
Harmonium système aspirant appelé « Orgue de salon » STORY and CLARK, Chicago, année 1885 Modèle 1 clavier, 4 jeux, 5 octaves fa au fa (Salle César Franck)



Harmoniphrase Dumon-Lièvre, 1888, 2 jeux 1/2 (Salle César Franck)Adirondack Stream
C’est un harmonium à air pulsé, muni d’un système permettant d’obtenir un accord de quatre à six sons en articulant une seule note : cela permettait aux organistes « de campagne » d’accompagner – de façon barbare – les chans sacrés en les enrichissant d’accords : on retrouve le même système sur certains orgues électroniques, dans le registre « one finger », tout aussi barbare ! La qualité sonore de cet harmonium est exceptionnelle, surtout dans le registre grave, et rejoint la plénitude des célèbres modèles Mustel.


Adirondack Stream
Harmonium Indien Calcutta, 1950 environ,  (Salle César Franck)
Instrument tout à fait spécial dans lequel les touches des notes « altérées » sont traitées en deux ou trois fréquences, différentes par rapport aux tiers, quartes et quintes, pour correspondre aux intervalles de la musique indienne folklorique. Trois octaves C2 à C5. Les notes C, D F et G sont fixes et invariables ; par contre, les autres peuvent être haussées de 3 + 3 battements (feintes) ou trois battements marches. Don de Bernard Mauguin, professeur à la Sorbonne, spécialiste des musiques asiatiques, décédé en 2013.



Les orgues

Adirondack Stream
Orgue de Barbarie, 1820-1830 Modèle 37 notes (Salle Cavaillé-Coll)




Adirondack Stream
Orgue électrostatique DEREUX, année 1950 Modèle 2 claviers, 1 pédalier, 5 octaves (Salle Constant Martin)

Le système le plus ancien utilisait comme générateur des anches analogues à celles de l'harmonium, chaque anche donnant une fréquence, entrant dans la composition d'un timbre.
En 1952, Dereux remplaça les anches par des « roues phoniques », une par demi-ton, comportant chacune 7 disques, un pour le fondamental, et 6 disques d'harmoniques (voir sur table) explication sur feuille. 2 modèles sont exposés: modèle « paroissial » 1 clavier transpositeur, et modèle « Littérature d'orgue » 2 claviers et pédalier. Ils sont tous deux en état de marche. Parfaite stabilité d'accord, mais absence de transitoires et de différentiels, le nombre d'harmoniques étant limité au nombre de disques.

Adirondack Stream
Orgue électrostatique DEREUX à disques lecteur, année 1970 Modèle 2 claviers, 1 pédalier, 5 octaves (60 notes) (Salle Vierne)


Longtemps apprécié par les organistes exigeants. 



Adirondack Stream
Orgue électrostatique DEREUX, roue phonique, année 1950 Modèle paroissial 1 clavier, 5 octaves (Salle Constant Martin)




Adirondack StreamOrgue Major-Conn, année 1946 environ, 3 claviers, analogique

Détrôné vers 1990 par le système numérique; orgue de cinéma made in USA. 61 registres. Meuble remarquable... En cours de restauration. 



Les clavecins

Adirondack Stream
Clavecin LINDHOLM, année 1964 Modèle 2 jeux 1 clavier , 5 octaves du fa au fa (Salle Chopin)



Adirondack Stream
Clavecin William de BLAISE, Londres, année 1920 Modèle 2 claviers 3 jeux, 5 octaves du fa au fa (Salle Chopin)

Il compte 3 jeux: 8, 4, et 16 pieds et 4 pédales de combinaisons; comme dans l'orgue, on peut accoupler les claviers. Au 18° siècle, ces instruments étaient souvent munis d'un pédalier, et ils devenaient l'instrument d'étude des organistes. Bach, qui n'a pas connu notre piano moderne, a dû se contenter du clavecin.....